cheval_bayard3

OFFICE du

TOURISME
NIVELLES

48, rue de Saintes

Tel. :+32(0)67 21 54 13

info@tourisme-nivelles.be

bienvenue_tourisme_nivelles.jpg
frnlende
  • Decrease font size
  • Default font size
  • Increase font size
Vous êtes ici : Evasion d'un jour Nivelles-Villers la Ville
Forfait 5: Nivelles - Villers-la-Ville Imprimer

 

La Collégiale Sainte-Gertrude et l'abbaye cistercienne de Villers-la-Ville.

 

La collégiale Sainte Gertrude

 

Collégiale Sainte Gertrude

 

La collégiale

La ville s’est édifiée autour d’une abbaye noble fondée à l’aube de la christianisation de notre pays et, fait rare en Europe, abritait un ordre double dirigé par des femmes.

 

Le cloître

C’est un ensemble d’architecture exceptionnelle : la collégiale romane du XIème siècle, le sous-sol archéologique, la crypte, le cloître, l’avant-corps et le trésor du VIIème au XIIIème siècle. Abbaye impériale sous les carolingiens, elle fera partie plus tard d’un chemin de Compostelle. Le quartier St-Jacques, au pied de la collégiale, reste un témoignage de ce pèlerinage.

 

On peut y voir, de la première église mérovingienne (746) à aujourd’hui, 1250 ans d’architecture.

La collégiale est édifiée dans le style des grands monuments impériaux : style roman ottonien, roman primitif pour la construction du XIème siècle et roman tardif pour l’avant-corps de la fin du XIIème siècle qui est complet et très rare. Le plan, à deux chœurs opposés, est de tradition carolingienne. Dans l’avant-corps, on dénombre 8 coupoles : ce fait unique en Belgique démontre le caractère impérial de l’abbaye.

 

Abbaye Cistercienne de Villers-la-Ville

 

Abbaye Cistercienne de Villers-la-Ville

 

Ruines de l'abbaye cistercienne de Villers-la-Ville La tradition rapporte qu’en 1146, à l’invitation du seigneur de Marbais et sous l’impulsion de saint Bernard, 13 moines, 5 convers de Clairvaux arrivèrent à Villers pour y fonder une abbaye.

 

Les bâtiments de l’abbaye ont été complètement reconstruits tout au long du XIIIème siècle, époque de son apogée spirituelle et temporelle. L’abbaye comptait en ce temps – dit-on ! - une centaine de moines et trois fois plus de convers. Le domaine s’étendait sur près de 10.000 ha de terres.

 

Du XVIème à la fin du XVIIème siècle, l’abbaye connut une succession de périodes calmes et troublées. Le XVIIIème siècle constitua en revanche le second âge d’or de l’abbaye. La Révolution Française donnera à l’abbaye son coup de grâce. Les ruines romantiques de Villers vous surprendront par leur ampleur et leur beauté.

 

Ruines de l'abbaye cistercienne de Villers-la-Ville Ruines de l'abbaye cistercienne de Villers-la-Ville

 

 

Retour - Terug - Back